Quant la Scientologie recrute grâce à un test de personnalité sur Internet.

La Scientologie investit Internet pour recruter de potentiels adeptes. Sur le moteur de recherche Google, «l’Oxford Capacity Analysis » truste les premières places du référencement. Ce test fait partie de la stratégie de séduction 2.0 de l’Eglise de Scientologie, qui fait parti des 173 mouvements identifiés comme sectaires par le rapport de la Commission d’Enquête Parlementaire sur les sectes rendu le 22 décembre 1995.

Lire la suite »

La zumba, entre sport et business

Dernier phénomène de mode venu de Colombie, la Zumba est un sport entre danse et fitness qui fait bouger son corps sur des rythmes salsa et latino. A l’occasion du carnaval , l’association AA Brésil danse nous accueille dans le 16 ème arrondissement de Paris.

Pourtant, avant d’être une activité physique plaisante, la Zumba est surtout une marque déposée par Betto Perez, son fondateur.

Reportage au coeur d’un véritable business.

 

Claire Estagnasié ( JRI ) et Simon Buisson ( rédacteur )

Gérard Depardieu toujours présent dans l’esprit des commerçants de la rue du Cherche-Midi

FRANCE – PARIS –CINÉMA – CELEBRITÉS

Gérard Depardieu toujours présent dans l’esprit des commerçants de la rue du Cherche-Midi (REPORTAGE).

Paris, 4 fév 2013 – L’acteur Gérard Depardieu , qui a suscité une polémique en décembre 2012 suite à son départ de France, a gardé une empreinte forte rue du Cherche-Midi à Paris dans le 6ème arrondissement, où il possède quatre établissements.

Les rumeurs disent Gérard Depardieu parti, or les commerçants sont nombreux à le croiser encore. L’artiste français, récemment naturalisé russe, est propriétaire dans la rue du Cherche-Midi de l’Hôtel de Chambon depuis 1994, mais aussi d’un restaurant, d’une poissonnerie et d’une épicerie fine japonaise. Priscilla, gérante du « Bien Décidé », le restaurant de l’acteur, raconte que « Gérard vient souvent nous saluer, il est même venu déjeuner. Il vient de partir il y a dix minutes ». Lire la suite »

Rendre l’art abordable ?

L’art élitiste ? Pas pour la Bellevilloise. Depuis 2009, la salle parisienne organise le Salon de l’Art abordable, un week end unique où les artistes peuvent vendre à prix d’atelier leurs oeuvres et discuter avec les amateurs. Une initiative qui vise à démocratiser l’art malgré des prix qui peuvent rester élevés.

Par Claire Estagnasié ( rédactrice ) et Simon Buisson ( JRI )

Les soldes concurrencés par des nouveaux modes de ventes

À presque quatre semaines du lancement des soldes d’hiver, le bilan est mitigé. Selon l’Ipsos, 45% des Français ont affirmé qu’ils dépenseront moins qu’auparavant en 2013. La crise du pouvoir d’achat est passé par là, mais surtout de nouveaux modes de ventes, comme les soldes flottants.

 

Il n’est pas rare de voir affiché -80% sur les vitrines. Cet hiver, les remises sont exceptionnelles par rapport aux années précédentes. Selon Bouchra, 38 ans, gérante d’un magasin de chaussures Cosmo Paris dans le 6ème arrondissement, « la montée des soldes flottants associés à la crise nuisent aux vrais soldes, surtout depuis six mois. Les clients ne sont plus près à payer un article au prix fort alors qu’ils savent qu’à n’importe quel moment de l’année ils pourront se le procurer à -50% ». Selon le CEDEF (Centre de Documentation Economie-Finance), les « périodes complémentaires de soldes », plus couramment appelés soldes flottants consistent à autoriser les commerçants à organiser dans l’année deux semaines de soldes supplémentaires. Ainsi, à tout moment de l’année, les clients peuvent se procurer des articles soldés.

Pour aller plus loin, reportage vidéo avec Simon Buisson (JRI ) et Claire Estagnasié ( rédactrice ) :

 

Lire la suite »