Slovénie : l’adhésion de la Croatie à l’UE fait débat

journal-international

* * *

Lundi 1er juillet, la Croatie est devenue le 28e membre de l’Union européenne. Une adhésion qui n’est pas vue d’un bon œil par le pays voisin, la Slovénie. Le Journal International vous propose un regard unique, celui d’Européen sur de nouveaux Européens, les Slovènes s’expriment sur les Croates.

* * *

drapeaux
Crédits photo — Belga/EPA/A.Bat
* * *
 » Bienvenue dans l’Union européenne « , a clamé le président de la Commission européenne José Manuel Barroso aux Croates rassemblés à Zagreb, juste avant que l’hymne de l’UE ne résonne. La Croatie fait donc son entrée dans le grand bain européen, après la Roumanie et la Bulgarie intégrées en 2007. Pour l’occasion, les présidents de tous les pays des Balkans étaient au rendez-vous. Parmi eux, Borut Pahor, le chef d’État slovène. Les tensions entre les deux pays voisins, autrefois réunis dans l’ex-Yougoslavie, sont vivaces. La guerre des Balkans a laissé des cicatrices indélébiles qui relancent des piques de temps à autre, sous forme de litiges transfrontaliers ou financiers. La Slovénie a d’ailleurs tardé à approuver cette décision avant de ratifier l’entrée de son voisin le 2 avril 2013.La Slovénie, dans l’Union européenne depuis 2004 et dans la zone euro depuis 2007, cristallise les inquiétudes des instances financières depuis le mois de mars 2013, allant même jusqu’à la qualifier de « nouvelle Chypre de la zone euro ». Considérée auparavant comme l’État le plus prospère des Balkans, la Slovénie est désormais assimilée aux pays d’Europe du Sud ne bénéficiant pas d’une réussite économique flagrante. Autant dire que, outre les vieilles rancœurs historiques slovéno-croates, Ljubljana s’inquiète de l’entrée de la Croatie dans le club des 28.Lire la suite »

Français, tous bénévoles… ou presque

palmares-l-express

* * *

Le bénévolat ne connait pas la crise. Malgré le climat économique morose, les Français n’ont pas cédé au repli sur soi: le nombre de bénévoles a augmenté de 14% depuis 2010. Seul motif d’inquiétude, l’engagement ne s’inscrit pas dans la durée.

Français, tous bénévoles... ou presque

Des bénévoles de l’association caritative « Action contre la faim » distribuent de la nourriture à des enfants parisiens, le 15 octobre 2002 devant la gare Montparnasse à Paris, lors d’une reconstitution d’une intervention humanitaire d’urgence dans le cadre de la Journée mondiale de l’alimentation. AFP PHOTO AFP/ERIC FEFERBERG

40% des Français ont un engagement bénévole, soit 14% de plus qu’en 2010! C’est ce que révèle l’étude rendue publique ce mardi par France Bénévolat : près de 21 millions de Français affirment « donner du temps gratuitement pour les autres ou pour contribuer à une cause », hors du cercle familial. Parmi eux, ils sont 12,7 millions à le faire au sein d’une structure associative. Les autres ont opté pour le bénévolat « direct » (appelé aussi « de proximité » ou « informel »), c’est-à-dire des actions ponctuelles. Ce type de bénévolat est celui qui a le plus progressé (+31%), tandis que celui auprès d’autres organisations (syndicales, politiques, religieuses …) a diminué de 6%. Lire la suite »

Marine Le Pen sur BFM/RMC : « Demain nous serons tous des chypriotes »

Marine Le Pen sur BFM/RMC : « Demain nous serons tous des chypriotes »

 Invitée de Jean-Jacques Bourdin vendredi 29 mars, Marine Le Pen critique l’intervention télévisée de François Hollande la qualifiant de « bricolage ».

tumblr_inline_mkfbqnLh4s1qz4rgp 

Marine Le Pen invitée sur BFMTV/RMC le vendredi 29 mars 2013 (capture d’écran)

« On ne peut pas apporter des petites réponses sorties d’une petite boîte à outils de bricolage. » La présidente du Front national reproche à François Hollande de « vouloir absolument tout changer sans rien changer », allant même jusqu’à qualifier l’intervention du chef de l’Etat sur France 2 de « grand oral d’HEC qui ne fait pas rêver ».

« Le sauvetage de l’euro est le danger majeur pour les épargnants »

Marine Le Pen critique notamment l’impasse faite par François Hollande sur l’euro et le dumping social des entreprises. Alors que Jean-Jacques Bourdinlui rappelle que le président s’est engagé à ne pas toucher aux dépôts bancaires, la leader frontiste réplique « c’est ce qu’on avait dit aux chypriotes aussi. Demain nous serons tous des chypriotes », avant d’ajouter que « le sauvetage de l’euro est le danger majeur pour les épargnants ».

« Pas un mot sur l’immigration »

Marine Le Pen reproche également que le président n’ait pas dit « un mot sur l’immigration’ ni « sur l’insécurité alors qu’il y a un mort tout les trois jours à Marseille ». Pour la chef de file du Front national, « l’immigration est un coût majeur pour notre pays, ainsi que la fraude sociale ». La conseillère régionale du Pas de Calais considère que « le problème c’est qu’on paye de plus en plus d’impôts et on a de moins en moins de service » alors qu’ « avec le taux d’imposition qui est le sien, la France a les moyens ». Se défendant de toute xénophobie et de toute agressivité, Marine Le Pen ajoute que le Premier ministre britannique David Cameron applique ses principes en matière d’immigration, et que « les immigrés peuvent venir mais ils subviendront à leur propres besoins ».

«  Je suis pour une économie libre »

“Je suis pour une économie libre. Je suis pour la liberté d’entreprendre. Moyennant quoi il y a une garantie des services publics à apporter”, a martelé Marine Le Pen, déplorant qu’il y ait selon elle “moins d’école, moins de policiers, moins de médicaments remboursés”. La présidente du Front national considère que « il peut y avoir une certaine forme d’assistanat, mais l’immense majorité des chômeurs veulent du boulot, et lorsqu’on fait entrer 200 000 personnes par an on obtient une déflation salariale ».

« Je suis une sous-députée européenne »

Alors que Jean-Jacques Bourdin lui demande de s’expliquer sur son faible bilan au Parlement européen, Marine Le Pen s’est défendue d’être présente à toute les sessions plénières, ajoutant: « je suis une non-inscrite. Vous savez comment ça marche? Je ne peux pas faire cela car je ne suis pas dans un groupe de députés. Moi je suis une sous-députée, je suis une députée de résistance! Je ne suis pas dans leur système. (…) Je n’ai pas le droit de faire des rapports ou de déposer des amendements.» Critiquant vertement la technocratie des institutions européennes , elle conclut par: « les français sont probablement incapables de nommer un seul député européen, sauf peut-être Mélenchon et moi même. »

Claire Estagnasié

>>> Voir le Tumblr du cours de Production numérique des élèves de l’EDJ « Tribulations numériques « 

Rendre l’art abordable ?

L’art élitiste ? Pas pour la Bellevilloise. Depuis 2009, la salle parisienne organise le Salon de l’Art abordable, un week end unique où les artistes peuvent vendre à prix d’atelier leurs oeuvres et discuter avec les amateurs. Une initiative qui vise à démocratiser l’art malgré des prix qui peuvent rester élevés.

Par Claire Estagnasié ( rédactrice ) et Simon Buisson ( JRI )

Les soldes concurrencés par des nouveaux modes de ventes

À presque quatre semaines du lancement des soldes d’hiver, le bilan est mitigé. Selon l’Ipsos, 45% des Français ont affirmé qu’ils dépenseront moins qu’auparavant en 2013. La crise du pouvoir d’achat est passé par là, mais surtout de nouveaux modes de ventes, comme les soldes flottants.

 

Il n’est pas rare de voir affiché -80% sur les vitrines. Cet hiver, les remises sont exceptionnelles par rapport aux années précédentes. Selon Bouchra, 38 ans, gérante d’un magasin de chaussures Cosmo Paris dans le 6ème arrondissement, « la montée des soldes flottants associés à la crise nuisent aux vrais soldes, surtout depuis six mois. Les clients ne sont plus près à payer un article au prix fort alors qu’ils savent qu’à n’importe quel moment de l’année ils pourront se le procurer à -50% ». Selon le CEDEF (Centre de Documentation Economie-Finance), les « périodes complémentaires de soldes », plus couramment appelés soldes flottants consistent à autoriser les commerçants à organiser dans l’année deux semaines de soldes supplémentaires. Ainsi, à tout moment de l’année, les clients peuvent se procurer des articles soldés.

Pour aller plus loin, reportage vidéo avec Simon Buisson (JRI ) et Claire Estagnasié ( rédactrice ) :

 

Lire la suite »