Ne passez plus sans les voir !

Ne passez plus sans les voir !

logo-nice-matin

Par Claire Estagnasié pour Nice Matin – 19/07/2012

Portraits d’’été : Tous les jours, gratuitement, ils asssurent le spectacle. Qui sont-ils vraiment ?

Un bandit des mers couvert d’or. Un petit air
de Johnny Depp version Pirates des Caraïbes.
L’été, Jorge Lautorio, 35 ans, chilien, se fige
rue Masséna à partir de 13 heures. On peine
à distinguer ses traits sous son lourd maquillage
doré qu’il assure mettre en « solamente
10 minutas » (seulement 10 minutes).
Une fillette passe, il fait une risette, dégaine
son revolver, mime un grand geste avec son
épée, puis la salue d’un coup de chapeau à
plume. Avec un large sourire charismatique,
il présente « su oficina », son bureau : un pot
de terre remplie de mégots et de papiers.
S’il apprécie son métier, c’est d’abord parce
qu’il aime se sentir libre. « J’adore voyager,
je suis déjà allé dans plein de pays, même si
j’ai un fils de 12 ans à Santiago », confie-t-il.
Il est prêt à tous les sacrifices pour préserver
son indépendance : « Je ne dépends de
personne, je n’ai pas de patron. Mon métier
est fatiguant, il fait très chaud la journée, mais
ça me plaît de ne pas recevoir d’ordre. »
Il y a quelques années, il travaillait comme
menuisier au Chili. Tous les hivers, il retourne
en Amérique du Sud.

>> Lire la suite ici : Artistes

Publicités

Le chouchou des baigneurs

Le chouchou des baigneurs

Par Claire Estagnasié pour Nice Matin – 14/07/2012

logo-nice-matin

 

Portrait d’’été : Chebel arpente depuis des lustres la plage de Beau-Rivage

Il est toujours vêtu de
blanc. De la casquette au
short délavé, en passant
par son polo éclatant.
Tous les jours, Chebel, vendeur
de chouchous, arpente
la plage de Beau-Rivage. Ses
baskets n’en peuvent plus
de faire des allers et retours
sur les galets.
Sous ses lunettes noires raccords,
son visage buriné ne
trahit pas son âge. Il a pourtant
63 ans.
De juin à octobre, de midi à
18 heures, ce père de cinq
enfants va au contact des
baigneurs et leur offre un
chouchou, tendu à l’aide de
sa pince en bois.
Un chouchou ? C’est cette
petite cacahuète caramélis-
ée qui fond sous la langue,
pour deux euros le paquet,
la gourmandise la plus pris
ée des bords de mer.

Lire la suire ici : Claire chouchou baigneurs

Sea, sun and… pizza aux Bains militaires

Sea, sun and… pizza aux Bains militaires

Par Claire Estagnasié pour Nice Matin 11/07/2012

Une plage, un soir Entre 19 et 21 heures, les forçats du bronzage
quittent les plages publiques. Au-dessus des galets, une autre vie commence.

…Sdnem narojdene ! » – « santé»

en ukrainien. Entre deux éclats
de rires, Ivan fête son trentedeuxi
ème anniversaire avec sa famille
et deux couples d’amis. Sur
la plage des Bains militaires, dans la
lumière douce du début de soirée,
la joyeuse bande trinque avec des
verres en plastique.
La vodka aux copeaux d’or coule à
flots. Oui, à l’or véritable ! Après
tout, on n’a pas 32 ans tous les
jours. Et c’est l’occasion d’ouvrir
ce cadeau d’un « ami » russe.
Les enfants, eux, dévorent des pizzas
plus larges que leurs têtes blondes.
Masques, palmes, tubas gisent
à leurs pieds sur les galets encore
tièdes. « On vient ici tous les ans
pour la mer, le soleil… enfin tout
quoi » explique Ioulia, la compagne
d’Ivan, dans un français parfait.
« Pas seulement parce que c’est la
plage où a été tourné “Brice de Nice”,
non , ajoute ce dernier en riant grassement.
Enfin si, un peu ! Mais c’est
surtout parce qu’ici le soir, c’est
calme. Et on peut mieux surveiller les
enfants quand ils se baignent. A la Ré-
serve, on les voit moins bien à cause
des rochers qui les cachent ».
Entre deux bouchées de salade mac
édoine, il précise : « En plus, il y a
même des toilettes décorées avec
des galets dessus ! » Son ami, un
grand gringalet roux, éclate de rire.
….

Lire la suite ici : Une plage, un soir (12.07)

logo-nice-matin