Syndrome de l’accent étranger après un choc : enfin l’explication ?

logo atlantico

***

Le syndrome de l'accent étranger se manifeste, après un choc, dans le fait d'adopter un accent différent de celui de naissance. Crédit Reuters
Le syndrome de l’accent étranger se manifeste, après un choc, dans le fait d’adopter un accent différent de celui de naissance. Crédit Reuters.

Parler avec un autre accent après un accident. Affectation médicale encore méconnue, le syndrome de l’accent étranger se manifeste, après un choc, par le fait d’adopter un accent différent de celui de naissance. Un changement qui rime souvent avec perte d’identité, et qu’on commence seulement à mieux comprendre.
Lire la suite »

La réalité franchement pas rafraîchissante de ce qu’il y a dans l’eau du robinet

logo atlantico

 

 

* * *

L’eau est indispensable à la vie. Nous en buvons tous les jours. Pourtant, l’eau du robinet (et l’eau embouteillée aussi…) contiendrait des produits pas très ragoutants, ayant de graves conséquences en matière de santé publique.

La réalité franchement pas rafraichissante de ce qu’il y a dans l’eau du robinet. Crédit Pixabay
La réalité franchement pas rafraichissante de ce qu’il y a dans l’eau du robinet. Crédit Pixabay

Atlantico : Une étude américaine a relevé la présence de produits chimiques dans l’eau du robinet, comme du chrome, de l’arsenic ou des sous-produits désinfectants. Qu’en est-il de la composition de l’eau du robinet en France?

Claude Danglot : En France on ne trouve pas de métaux lourds dans l’eau du robinet, les Etats-Unis sont très en retard par rapport à nous. Mais il y a un problème en France aussi : on trouve des antibiotiques, des pesticides, des perturbateurs endocriniens… Même si la quantité de chacun de ces produits respecte les normes sanitaires, la somme des toxicités de ces différents produits est dangereuse à terme pour l’être humain.

De plus, même si certains produits sont considérés comme non toxiques par les normes en vigueur, la communauté scientifique sait bien qu’ils sont nocifs quand même. Les bonbonnes d’eau que l’on trouve dans les bureaux, ainsi que l’eau embouteillée, sont toxiques également, car les contenants contiennent du bisphénol A, qui a un effet épigénétique, c’est-à-dire qu’il joue sur la structure de l’ADN et donc les effets dramatiques se transmettent de générations en générations, comme des malformations congénitales. Il n’existe à ce jour aucune norme sur l’eau en bonbonne.

>>> A lire également : Pourquoi être déshydraté peut être largement aussi dangereux que boire trop d’alcool

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/realite-franchement-pas-rafraichissante-qu-dans-eau-robinet-claude-danglot-2120541.html#IS49OFPJUjAARgot.99

>>> Lire la suite sur Atlantico.fr

Lire la suite »

Un test de dépistage du Sida sur la plage proposé par Aides

france bleu

* * *

Des tests SIDA sur la plage ! C’est ce que propose l’association Aides à partir d’aujourd’hui au Bocal du Tech… jusqu’au 1er septembre, les bénévoles vous proposent de vous faire dépister gratuitement et anonymement, tous les samedis et mercredis en fin de journée…
En quelques minutes, c’est fait… on obtient un résultat grâce à une goutte de sang prélevée sur le bout du doigt…
La technique est la même que celle utilisée pour le diabète.
Les bénévoles sillonent la plage en pratiquant le « serviette à serviette », une technique de contact qui favorise dialogue et convivialité.
Claire Estagnasié les a suivi sur la plage du Bocal du Tech…



Pour Lionel Caze, co-président d’AIDES Languedoc-Roussillon, le « serviette à serviette » sur la plage permet de sensibiliser un public plus large, qui ne pense pas forcément à se déplacer dans un CDAG, un Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit.

Ce test très simple est proposé par l’association AIDES partout en France pendant le reste de l’année, dans des discothèques et dans les locaux de l’association. C’est anonyme et gratuit.

Claire Estagnasié pour France Bleu Roussillon

 » Tu vois un naturopathe ? « 

palmares-l-express

* * *

L’Express n°3238, mercredi 24 juillet 2013, p 34-35

photo (2)

* * *

Consulter un homéopathe, un ostéopathe, un acupuncteur, c’est banal. Désormais, pour être original, il faut se rendre chez le naturopathe. A ses risques et périls.

Par Estelle Saget et Claire Estagnasié

photo (1)

photo

 

 

"Tu vois un naturopathe ?"

Isabel a ouvert son cabinet à Paris au-dessus du magasin bio où elle travaille. (M. Chaumel/DIVERGENCE pour L’Express)

 

Ceux qui consultent un naturopathe ne le crient pas sur tous les toits. Avant de se dévoiler auprès de leurs amis, les adeptes de cette discipline non homologuée tâtent d’abord le terrain, vérifient si ceux-ci fréquentent les magasins bio, s’ils ont une opinion favorable à l’homéopathie, s’ils traquent, comme eux, la mention « huile de palme » au dos des paquets de biscuits. Car, sinon, la sanction est immédiate, comme le raconte Isabelle, qui s’est heurtée, plusieurs fois, à l’incompréhension: « Toi, tu vois un naturopathe? Mais ce sont des charlatans! » Pourtant, le cercle des initiés ne cesse de s’agrandir, à en juger par le nombre croissant de professionnels se revendiquant aujourd’hui de cette spécialité. Ils sont désormais 500 affiliés au registre des naturopathes (1), géré par les établissements qui organisent les formations. Et un millier d’autres exercent hors de ce cadre, selon Daniel Kieffer, directeur de la principale école, le Collège européen de naturopathie traditionnelle holistique (Cenatho). Lire la suite »

Acheter des médicaments sur Internet, c’est désormais possible

france bleu

* * *

A partir d’aujourd’hui il est possible d’acheter certains médicaments sur Internet ! Plus de 4000 produits délivrés sans ordonnance sont concernés : paracétamol , pastilles pour la gorge …La procédure est très réglementée, puisque les produits doivent être fabriqués par des pharmaciens.
Un « prolongement virtuel » d’une vraie pharmacie en quelques sortes.

Le but de cette mesure, prise par l’autorité de la concurrence, est de faire baisser les prix des médicaments en cassant le monopole des pharmacies.
En cause, une « disparité très forte des prix des médicaments non remboursables » pouvant aller de 1 à 4 selon les pharmacies.

La procédure est très encadrée pour éviter les risques : les médicaments doivent obligatoirement venir d’une pharmacie existante, et les notices seront disponibles en ligne…. Pourtant, les perpignanais ne sont pas prêts à acheter leurs médicaments sur Internet.

Clients et pharmaciens déplorent quand même le manque de conseils personnalisés sur Internet et le risque d’automédication.

Pour rappel, n’hésitez pas à consulter un médecin avant d’acheter un médicament, certains produits ne conviennent pas à certaines personnes.

Malgré l’accueil glaçale de cette nouvelle mesure, l’exemple de nos voisins européens est envourageant : en Italie, les prix des médicaments ont baissé de 25% depuis l’ouverture vente partielle sur Internet.

Reportage de Claire Estagnasié pour France Bleu Roussillon

Les hommes homosexuels ne peuvent toujours pas donner leur sang

palmares-l-express

* * *

Les homosexuels masculins n’ont toujours pas le droit de donner leur sang en France, alors qu’est célébrée ce vendredi la dixième Journée Mondiale du Don du sang. Un débat aux enjeux multiples.

Les hommes homosexuels ne peuvent toujours pas donner leur sang

Selon la ministre de la Santé, Marisol Touraine, les hommes homosexuels pourront bientôt donner leur sang. REUTERS/Michael Buholzer

14 Juin 2012. Marisole Touraine, ministre de la Santé nouvellement nommée, donnait son sang pour montrer l’exemple lors d’une visite à un centre parisien de l’Etablissement Français du Sang (EFS). A cette occasion, elle déclarait à l’agence Reuters que le don de sang serait bientôt possible pour les homosexuels : «  On peut et on doit revoir cette politique. La sécurité doit être assurée, il n’est pas question de prendre le moindre risque en termes de transfusion, mais le critère ne peut pas être l’inclinaison sexuelle « . Un an jour pour jour après cette déclaration, cette interdiction datant de 1983 n’a toujours pas été levée. La ministre était revenue sur ses propos le 14 décembre au micro de BFMTV/ RMC avec ces arguments: « Je ne peux lever l’interdiction qui existe que si l’on me donne une garantie absolue que cela n’apportera pas plus de risques pour les transfusés. » Ses prédécesseurs Xavier Bertrand et Roselyne Bachelot avaient aussi fait marche arrière sur le sujet, alors qu’au Québec la loi vient d’autoriser les homosexuels à donner leur sang en avril 2013. Lire la suite »

Maladie de Charcot : une nouvelle étude va être lancée

palmares-l-express

* * *

La sclérose latérale amyotrophique (SLA), dite « maladie de Charcot » touche près de 8 000 personnes en France. Une grande étude en France, baptisée PULSE, va être lancée en France à l’automne, pour mieux anticiper l’évolution de la maladie et trouver de nouveaux traitements. Par Claire Estagnasié 

2425952_un-service-des-maladies-infectieuses-et-tropicales

Ils sont près de 8 000 en France à vivre avec la maladie de Charcot, une pathologie dégénérative qui détruit progressivement les cellules nerveuses et entraine à terme une paralysie progressive. Généralement, des troubles respiratoires provoquent le décès du malade au bout de quelques mois ou quelques années. Lire la suite »